Bienvenue dans notre salle d'exposition virtuelle
Mon panier
Fauteuils Canapés Chaises Tables Lampes Cuirs Designers & Architects Lisez moi Sociéte Bulletin Contact

Designers

MIES-VAN-DER-ROHEEILEEN-GRAYCHARLES-EAMESCHARLES-MACKINTOSHTHOMAS-RIETVELDMARCEL-BREUERJOSEPH-HOFFMANNISAMU-NOGUCHIARNE-JACOBSENPHILIPPE-STARCKRENE-HERBSTHARRY-BERTOIAW-WAGENFELDEERO-SAARINENANONYMELE-CORBUSIER

Isamu Noguchi a travaillé à New York, Los Angeles, Tokyo, Sapporo et Paris.

Son père était le poète japonais Yonejiro Noguchi et sa mère l'écrivain américaine Leonie Gilmour.

Il vit son enfance au Japon, mais passe son adolescence en Amérique. Surnommé Sam, inscrit à 13 ans sous le nom de sa mère dans une école de l'Indiana, il commence des études de médecine à la Columbia University, suivant parallèlement des cours de sculpture. Il est diplômé de la La Porte High School (La Porte, Indiana) en 1922. En 1924 il étudie à Leonardo da Vinci Art School de New York avec Onorio Ruotolo (1888-1966).

Il crée son atelier et fait ses premières expositions. La suite est une succession de voyages entre l’Orient et l’Occident. Dans les années 1920, il découvre l’avant-garde occidentale à New York. En 1927, il travaille dans l’atelier de Constantin Brâncu?i ; il est également très influencé par son apprentissage en 1930-31 de la peinture chinoise traditionnelle, ainsi que par le mouvement Mingei ; à partir de 1935, il réalise des décors de scènes. Il collabore à une vingtaine d'œuvres majeures de la chorégraphe Martha Graham entre 1944 (Appalachian Spring) et 1988 (Night Chant).[2]

On retrouve dans ces créations de mobilier - et notamment dans les lampes Akari (ce sont paraît-il les lampes des pêcheurs au cormoran qui l'ont inspirées) - l'influence de son travail de sculpteur.


Coffee Table
Table de séjour